❞ كتاب L’Histoire  de la littérature  française ❝  ⏤ Jean-Jacques Ampère

❞ كتاب L’Histoire de la littérature française ❝ ⏤ Jean-Jacques Ampère

L’Histoire de la littérature française

Notre première pensée à tous ne peut être
aujourd'hui qu'une pensée triste, mes premières paroles
que l'expression d'un douloureux hommage et d'un
deuil respectueux ; je comprends l'émotion qui a dû
vous saisir en mettant le pied dans cette salle, où vous
entendîtes pour la dernière fois la voix aimée et déjà
défaillante du vénérable maître que nous avons perdu.
Cette émotion, je l'éprouve plus que personne en ce
moment, pour moi plein de solennité, où je viens
m'asseoir dans une chaire à laquelle s'attache une si
brillante et si honorable célébrité. Ce sentiment,
messieurs, qui nous est commun, qui nous unit dans
l'attendrissement et la piété d'un même regret, ce
sentiment est le meilleur tribut que nous puissions
offrir à la mémoire de M. Andrieux, celui que goûterait
le plus son âme si bienveillante à la jeunesse. Jean-Jacques Ampère - ❰ له مجموعة من المؤلفات أبرزها ❞ L’Histoire de la littérature française ❝ الناشرين : ❞ Le Rayon des Humanité ❝ ❱
من Histoire de la littérature française كتب اللغة الفرنسية - مكتبة كتب تعلم اللغات.

نُبذة عن الكتاب:
L’Histoire de la littérature française

2008م - 1441هـ
L’Histoire de la littérature française

Notre première pensée à tous ne peut être
aujourd'hui qu'une pensée triste, mes premières paroles
que l'expression d'un douloureux hommage et d'un
deuil respectueux ; je comprends l'émotion qui a dû
vous saisir en mettant le pied dans cette salle, où vous
entendîtes pour la dernière fois la voix aimée et déjà
défaillante du vénérable maître que nous avons perdu.
Cette émotion, je l'éprouve plus que personne en ce
moment, pour moi plein de solennité, où je viens
m'asseoir dans une chaire à laquelle s'attache une si
brillante et si honorable célébrité. Ce sentiment,
messieurs, qui nous est commun, qui nous unit dans
l'attendrissement et la piété d'un même regret, ce
sentiment est le meilleur tribut que nous puissions
offrir à la mémoire de M. Andrieux, celui que goûterait
le plus son âme si bienveillante à la jeunesse.
.
المزيد..

تعليقات القرّاء:

Cette section contient des livres spécialisés dans l'étude de l'histoire de la littérature française


Accueil

Le Moyen Âge

La Renaissance 

Le XVIIe siècle

Le XVIIIe siècle

Le XIXe siècle

Le XXe siècle

Théorie littéraire

Analyses

Blogue

Courriel

Notre première pensée à tous ne peut être aujourd’hui qu’une pensée triste, mes premières paroles que l’expression d’un douloureux hommage et d’un deuil respectueux ; je comprends l’émotion qui a dû vous saisir en mettant le pied dans cette salle, où vous entendîtes pour la dernière fois la voix aimée et déjà défaillante du vénérable maître que nous avons perdu. Cette émotion, je l’éprouve plus que personne en ce moment, pour moi plein de solennité, où je viens m’asseoir dans une chaire à laquelle s’attache une si brillante et si honorable célébrité. Ce sentiment, messieurs, qui nous est commun, qui nous unit dans l’attendrissement et la piété d’un même regret, ce sentiment est le meilleur tribut que nous puissions offrir à la mémoire de M. Andrieux, celui que goûterait le plus son ame si bienveillante à la jeunesse. Que pourrais-je ajouter en effet que vous ne sachiez aussi bien que moi ? Le pays connaît sa vie, sa probité politique, la constante indépendance de son caractère, et honora toujours en lui le digne ami de l’inflexible Ducis. Sa renommée dramatique fait partie de la gloire de notre scène ; il a charmé dans le conte après Voltaire. Pour son enseignement, si moral et si ingénieux, si paternel et si populaire, puis-je faire autre chose que de vous renvoyer à vos propres souvenirs ? C’est là que vous retrouverez avec délices ce mélange de savoir et de goût, de malice et de bonhomie, d’autorité douce et d’aimable familiarité qui faisait de son cours quelque chose à part de tout, à quoi rien ne peut ressembler, et qu’il faut désespérer d’imiter. Aussi n’en aurai-je point la prétention. Je croirais manquer de respect envers la mémoire de M. Andrieux, et offenser votre admiration pour lui, si j’essayais de le recommencer. Je croirais aussi tromper l’intention de ceux qui m’ont choisi, et l’attente de cette jeune portion du public dont les fraternels encouragemens et la bienveillante assiduité ont soutenu mes premiers efforts. Jeune moi-même, et appelé à revêtir le sacerdoce de l’enseignement, je sens les obligations qu’il m’impose, et je comprends mes devoirs envers la génération à laquelle j’appartiens. Mettant donc dès aujourd’hui la main à une œuvre pour laquelle j’ai besoin de beaucoup d’années, je vais vous exposer, messieurs, les principes de la méthode que je compte appliquer à l’étude de notre littérature. Mais, avant tout, j’éprouve le besoin de rendre grace à ceux qui m’ont ouvert cette enceinte, en deuil de tant de gloire ancienne, parée de tant d’éclat récent. De cette chaire, terme suprême de mon ambition, et dont l’indépendance est inviolable, j’adresse sans nul embarras le témoignage d’une libre gratitude aux savans célèbres qui m’ont accordé leurs suffrages, et aussi à l’historien éminent dont le choix a confirmé le leur. Ce devoir rempli, je ne trouve plus à ajouter que ces paroles déjà connues de ceux qui m’ont admis à l’honneur d’être leur collègue : appelé à trente-trois ans à m’asseoir entre mes maîtres et mes émules et aux côtés de mon père, je m’efforcerai de ne me montrer indigne ni d’eux ni de lui. 

L’Histoire  de la littérature  française

Notre première pensée à tous ne peut être
aujourd'hui qu'une pensée triste, mes premières paroles
que l'expression d'un douloureux hommage et d'un
deuil respectueux ; je comprends l'émotion qui a dû
vous saisir en mettant le pied dans cette salle, où vous
entendîtes pour la dernière fois la voix aimée et déjà
défaillante du vénérable maître que nous avons perdu.
Cette émotion, je l'éprouve plus que personne en ce
moment, pour moi plein de solennité, où je viens
m'asseoir dans une chaire à laquelle s'attache une si
brillante et si honorable célébrité. Ce sentiment,
messieurs, qui nous est commun, qui nous unit dans
l'attendrissement et la piété d'un même regret, ce
sentiment est le meilleur tribut que nous puissions
offrir à la mémoire de M. Andrieux, celui que goûterait
le plus son âme si bienveillante à la jeunesse.
 

histoire de la littérature française pdf

la littérature française au moyen age

la littérature de la langue française

la littérature francophone

littérature en arabe

le français
 



سنة النشر : 2008م / 1429هـ .
حجم الكتاب عند التحميل : 0.2MB .
نوع الكتاب : pdf.
عداد القراءة: عدد قراءة L’Histoire  de la littérature  française

اذا اعجبك الكتاب فضلاً اضغط على أعجبني
و يمكنك تحميله من هنا:

تحميل L’Histoire  de la littérature  française
شكرًا لمساهمتكم

شكراً لمساهمتكم معنا في الإرتقاء بمستوى المكتبة ، يمكنكم االتبليغ عن اخطاء او سوء اختيار للكتب وتصنيفها ومحتواها ، أو كتاب يُمنع نشره ، او محمي بحقوق طبع ونشر ، فضلاً قم بالتبليغ عن الكتاب المُخالف:

برنامج تشغيل ملفات pdfقبل تحميل الكتاب ..
يجب ان يتوفر لديكم برنامج تشغيل وقراءة ملفات pdf
يمكن تحميلة من هنا 'http://get.adobe.com/reader/'

المؤلف:
Jean-Jacques Ampère -

كتب Jean-Jacques Ampère ❰ له مجموعة من المؤلفات أبرزها ❞ L’Histoire de la littérature française ❝ الناشرين : ❞ Le Rayon des Humanité ❝ ❱. المزيد..

كتب Jean-Jacques Ampère
الناشر:
كتب قصص و رواياتالكتابة عالصورحروف توبيكات مزخرفة بالعربيزخرفة توبيكاتكتابة على تورتة الخطوبةمعاني الأسماءمعاني الأسماءكتب للأطفال مكتبة الطفلحكمةقراءة و تحميل الكتببرمجة المواقعOnline يوتيوبحكم قصيرة زخرفة أسامي و أسماء و حروف..زخرفة الأسماءتورتة عيد الميلادكتابة على تورتة مناسبات وأعياداصنع بنفسككورسات مجانيةخدماتالقرآن الكريمكتب اسلاميةالتنمية البشريةSwitzerland United Kingdom United States of Americaالكتب العامةكتب السياسة والقانونكتب الطبخ و المطبخ و الديكوركتب التاريخكتب القانون والعلوم السياسيةمعنى اسمالطب النبويكتب الأدبالمساعدة بالعربيFacebook Text Artكتب تعلم اللغاتكتب الروايات والقصصكورسات اونلاينكتابة على تورتة الزفافأسمك عالتورتهشخصيات هامة مشهورة